© musée de La Grenouillère

Le Musée de la Grenouillière

Le musée de le Grenouillère se situe à Croissy-sur-seine dans les Yvelines.

Le site de la Grenouillère est à l’origine une baie naturelle où les canots viennent s’amarrer sur une plage en pente douce.

Son histoire …

De 1850 à 1852, le site de la Grenouillère accueille le café Seurin sur l’île du côté Croissy et le café flottant toujours sur l’île mais du côté Rueil de 1852 à 1889.

Il faut remonter dans le temps en 1869, pour voir quatre artistes peintres (Monet, Renoir, Pissaro et Sisley), vivre dans cette boucle de la Seine où se trouve le musée de la Grenouillère. C’est pendant l’été que Monet et Renoir peindront côte à côte une vue de ce paysage. Ces œuvres symboliseront la naissance de l’impressionnisme.

Plus tard la même année, Napoléon III se rendra sur place par curiosité. Quel est donc ce lieu où se retrouvent l’aristocratie et les célérités du moment qui fait tant de tapage ?

© musée de La Grenouillère
© musée de La Grenouillère
La guerre contre la Prusse …

L’année suivante, Napoléon III entre en guerre contre les Prusses, il perdra la bataille de Sedan, Bismarck et son armée envahiront le pays. Versailles sera le quartier général et des soldats seront détachés dans toute le région, obligeant les artistes à fuir ou prendre les armes.

En 1871, un traité sera signé et l’Alsace sera cédée aux Prusses. Une guerre civile éclatera à Paris et aux alentours qui sera à l’origine de pillages et de destructions.

Les changements de propriétaires

La famille Seurin s’installe au village de Croissy en 1885 et l’affaire sera cédée à l’un des employés, Alfred Saintard.

A son tour, il deviendra cafetier et maître “des bains froids de la Grenouillère”. Le fils Emile Seurin continuera à se loger sur l’île et à construire des canots. Le 20 octobre 1889, un incendie détruira le café flottant de La Grenouillère et Alfred saintard rachètera le pavillon de Suède de l’Exposition Universelle qui sera installé sur le site. Après être transformé, il sera géré par son frère cadet Louis. Cette nouvelle grenouillère sera un café-bal, mais le succès ne sera pas au rendez-vous.

Alfred Saintard vendra les installations et le fond commercial à Michel Saint-Leger en 1913. La semaine, il y aura des réunions de groupes et des mariages. Le dimanche aura lieu, le bal avec ses boissons et ses gâteaux.

La guerre et les améliorations de la navigation sur la Seine mettrons un terme aux activités.

© musée de La Grenouillère
© musée de La Grenouillère
Le démantèlement

En 1928, les bateaux seront vendus et le matériel dispersé. Le reste sera laissé aux soins des démolisseurs payés pour libérer le terrain.

Le paysage n’a tous de même pas changé en 150 ans. Les œuvres de Monet et Renoir sont aujourd’hui éparpillées dans le mondeRenoir, La Grenouillère, 1869, Sammlung Oskar Reinhart Winterthur Museum.

  • Renoir, La Grenouillère, 1869, National Museum, Stockholm, Suède.
  • Renoir, La Grenouillère, 1869, Musée des Beaux Arts Pouchkine, Moscou.
  • Monet, La Grenouillère, 1869, New York Metropolitan Museum of Art, NY, USA.
  • Monet, Bains à la Grenouillère, 1869, The National Gallery, London, UK.

En 1995, l’Association “Les Amis de la Grenouillère” sera créé pour mettre en valeur l’île de la Grenouillère ainsi qu’assurer le développement et la promotion du musée.

visite enfants © musée de La Grenouillère
visite enfants © musée de La Grenouillère

La visite …

Le musée est avant tout, un lieu de mémoire dédié à La Grenouillère. Il présente une collection de tableaux, gravures et objets dans une ambiance qui évoque la belle époque.

L’ambiance de guinguette rappelle, un lieu où il était agréable de s’amuser hors de la capitale.

Le musée propose régulièrement des expositions temporaires sur diverses thématiques sans échapper au thème du site de La Grenouillère. Elles sont organisées grâce à des collections particulières et des prêts de collectionneurs privés.

Mon avis :

Je pense que c’est un musée qu’il faut aller voir car il a pour volonté de nous immerger dans les temps passés. C’est une partie de notre richesse culturelle qu’il ne faut pas négliger.
Cela dit, je suis très déçu d’apprendre la dispersion des œuvres de Claude Monet et de Pierre-Auguste Renoir. En effet, je n’irais jamais dans ces pays car je ne visite que la France par choix, et donc je n’aurais probablement jamais le plaisir de les découvrir. Hélas, les destructions et les dispersions dans le temps sont très fréquentes.

Au plaisir de découvrir ce musée et de vous raconter ma petite aventure après dans un autre article.

Article Cyril Jarry
Pour le blog www.jc-tourisme.com

Source photographique : Le Musée de la Grenouillère.
Plus d’informations : www.grenouillere-museum.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.