©Parc Orientale de Maulévrier

Le Parc Oriental de Maulévrier

Je voulais vous présenter ma visite du Château de Villesavin que j’ai eu le plaisir de découvrir en allant à la 10e édition des rendez-vous du Chocolat ce week-end. J’ai eu un soucis avec les photographies qui malheureusement ne sont plus affichables. Un château sympa à visiter que j’essaierai de vous présenter dans les articles à venir.

Du coup nous allons parler du Parc Oriental de Maulévrier dans le Maine et Loire qui ne manque pas d’intérêt non plus 🙂 .

A 12 kilomètres de Cholet, à 20 kilomètres du Puy du Fou, situé à la limite du Maine et Loire, de la Vendée et des Deux-Sèvres, le Parc Oriental de Maulévrier est le plus grand jardin japonais d’Europe.

Restauré entre 1899 et 1913, après avoir fait partie de la propriété du château Colbert et après la guerre de Vendée, le parc est racheté fin 19e siècle par la famille Bergere. La famille compose un parc japonais dans le parc du château.

Le château sera habité jusqu’en 1945 et le parc sera transformé en terre agricole et forestière puis abandonné par la suite jusqu’en 1980.

La commune rachète le parc et une association est créée pour l’entretenir et le sauvegarder. C’est en 1987, que des professeurs Japonais des universités Horticoles de Tokyo et de Niigata reconnaissent que le parc oriental est bien inspiré de jardins japonais (16e – 19e siècle).

Aujourd’hui, le parc est reconnu comme le plus grand d’inspiration japonaise en Europe. Il a reçu de nombreuses récompenses que je vous propose de découvrir sur le site officiel du Parc Oriental de Maulévrier.

Aujourd’hui le parc voit ses projets, les travaux et les animations réalisés par une association Loi 1901 composée de bénévoles, d’une équipe permanente professionnelle et de stagiaires.

 

©Parc Orientale de Maulévrier
©Parc Orientale de Maulévrier

Après son histoire, parlons un peu du parc maintenant !

Le parc est un lieu de méditation et de détente. Du symbolisme au cours de la rivière ponctuée par des ponts, des statues Khmères, des lanternes japonaise et d’une pagode, le dépaysement est garanti.
D’Est en Ouest, la rivière évoque la course du soleil et le cycle de la vie.

Le parc, c’est 400 espèces de végétaux taillés en moutonnement, en transparence ou en nuages. Il est intéressant de découvrir la floraison et les différentes couleurs des végétaux au gré des saisons.

De la rivière à l’évocation de la Forêt, symbolisée par des rideaux de troncs et de tiges de bambous, effeuillés à hauteur d’homme pour rendre le paysage fluide et transparent.

 

©Parc Orientale de Maulévrier
©Parc Orientale de Maulévrier

 

Découvrez la serre, une exposition permanente , espace de présentation, d’information sur l’art et la culture du Bonsaï. Le salon de thé, il vous est proposé une gamme de consommation classique et différentes spécialités.

Les jardins à thèmes sont les prolongements du Parc Oriental avec deux jardins pédagogiques.

 

Mon avis

Je n’ai pas l’habitude de le faire, mais je vais donner mon avis avant d’avoir visité.
Ce parc est l’occasion d’une découverte enrichissante autour du jardin oriental, il peut être source d’inspiration ou tout simplement l’occasion d’un bon moment de détente.

Je vous invite à le découvrir et me donner votre avis en commentaires.

 

Article de Cyril Jarry
Pour le blog du site www.jc-tourisme.com

 

Source photographique : Le Parc Oriental de Maulévrier.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.