Provins (77)

La Cité Médiévale de Provins

La Cité médiévale de Provins se trouve en Seine-et-Marne, à 80 km au sud-est de Paris. Dès le 1er siècle existait déjà une ville basse et une ville haute appelées le Châtel et le Val. C’est en 802 que Provins devient un lieu important car Charlemagne y envoyait ses « missi dominici » ( Inspecteurs royaux qui visitaient les provinces, sous les carolingiens). On voit apparaître les premiers bâtiments militaires.

Dès le 1er siècle existait déjà une ville basse et une ville haute appelées le Châtel et le Val. C’est en 802 que Provins devient un lieu important car Charlemagne y envoyait ses « missi dominici » ( Inspecteurs royaux qui visitaient les provinces, sous les carolingiens). On voit apparaître les premiers bâtiments militaires.

Les reliques de Saint Ayoul sont découvertes dans le Val en 996, sous le règne de Hugues Capet. Les constructions religieuses se multiplient suite à cette découverte, le marais est complètement asséché.

À partir de l’an 1000, la ville s’épanouit pour devenir un carrefour des routes du commerce européen, car elle est le passage obligé entre les ports de la Mer du Nord et ceux de la Méditerranée et sur les routes du commerce entre l’Italie et les Flandres. Elle acquiert sa plus grand notoriété au cours du 12ème et 13ème siècle avec les Foires de Champagne. La ville est adaptée à l’accueil des marchands par ses rue larges laissant place aux convois et au étals. Des remparts de 5 km de long, apparaissent au 13ème siècle pour protéger les riches et les marchands. La ville fabrique sa propre monnaie, le denier provinois, reconnue à l’échelle européenne.

L’homme qui amène Provins au sommet de sa gloire est Thibaud IV de Champagne en tant que dirigeant de la ville. En 1239, il part en croisade et rapporte la célèbre rose de Damas qui sera à l’origine de beaucoup de variétés différentes en France et en Europe.

Mais, à partir de 1250, l’ampleur que prennent les foires des Flandres et de la Vallée du Rhin impacte l’économie de Provins, En 1281, une révolte éclate suite à la décision du maire de la ville d’ajouter une heure de travail supplémentaire par jour.  Commence alors le déclin de la ville avec la perte de plusieurs richesses, entre autres.

À la mort de Jeanne de Navarre, la Champagne est rattachée à la France.

 

Tour Cesar ©OT-Provins JC-Jacquin
Tour Cesar ©OT-Provins JC-Jacquin

 

La Rose de Provins

Une première évocation de la “rosa gallica” apparaît dans les textes du poète grec Anacréon, lors du 6ème siècle avant J-C.

Selon la légende, aucune preuve ne l’attestant, Thibaud IV, alors comte de Champagne, rapporta de croisade un rosier de Jérusalem, provenant des jardins du Sultan de Damas. Le comte, subjugué par les rosiers du palais du sultan, aurait eu envie de développer la culture de cette plante et c’est de là que viendrait le lien entre la ville et la rose et la tradition d’offrir une rose aux hôtes de marque de la ville.

Aujourd’hui on la trouve sous plusieurs formes : en sirop ou en confit pour apaiser les maux d’estomac, en lotion pour entretenir sa peau, en sucre d’orge pour éviter les irritations de la gorge,…
Provins vous accueille aussi dans son immense roseraie de plus de 1500 rosiers sur une surface de 3,5 ha. Elle propose de retracer l’histoire de la rose dans le monde, avec un espace dédié aux plantes médicinales.

 

Les Souterrains ©OT-Provins JF-Benard
Les Souterrains ©OT-Provins JF-Benard

 

Les Souterrains de Provins

L’utilisation des Souterrains de Provins n’est pas vérifiée car les documents concernant ces souterrains sont rares. Il semblerait que la fonction première était sous forme de carrière pour extraire la terre à foulon.
L‘industrie du drap utilisait cette terre pour le nettoyage et le dégraissage des draps en laine. Et on peut supposer que la demande de cette terre était importante, vu la renommée de la ville.

Mais il paraît que ces souterrains avaient d’autres utilités. Ils servaient d’entrepôts pendant les Foires de Champagne, de refuges, ou encore de lieu de réunion pour les francs-maçons.

On peut aussi trouver des pièces voûtées basses.
Celles sous l’Hôtel-Dieu et sous la rue de Jouy devaient accueillir les pauvres et les malades, car les salles sont sobres, sans lumière.
Les pièces les plus courantes qu’on peut trouver sont les pièces qui servaient pendant les Foires de Champagne pour entreposer les marchandises ou comme lieu de démonstration. Elles sont esthétiques de par la pierre taillée, bien éclairées.

 

Les Medievales Bal medieval ©Provins C-Bezancon
Les Medievales Bal medieval ©Provins C-Bezancon

 

Les Médiévales de Provins

Chaque année, à Provins, se déroule la plus grande reconstitution médiévale. Elle se déroule comme les anciennes Foires de Champagne, en réunissant des artisans utilisant les méthodes d’époque, des simulations de la vie d’antan, et les fêtes comme au Moyen-Âge. Elle a lieu toujours au mois de juin.

La Fête de la Moisson à Provins

C’est une fête annuelle à Provins, retraçant une fête médiévale de l’époque, qui se traduit par des défilés de véhicules anciens, un battage à l’ancienne, des démonstrations de chevaux de traits, des fanfares et autres groupes de rue, une découverte des produits régionaux, et une exposition de matériel de l’époque. Elle est organisée par plus de 400 bénévoles chaque année.

Les Spectacles Médiévaux à Provins

Se déroulent 4 spectacles tout au long de l’année à Provins. On peut participer à un banquet dans une salle voûtée avec des troubadours (Banquet des Troubadours), assister à un spectacle sur les machines de guerre pour expliquer comment se déroulait un siège à l’époque (Au Temps des Remparts), voir un spectacle sur les chevaliers des comtes de Champagne (la Légende des Chevaliers), et une démonstration de fauconnerie au niveau des remparts (Les Aigles des Remparts).

Le Marché Médiéval de Noël de Provins

Chaque année est organisé le marché médiéval de Noël à Provins. Un marché atypique qui se déroule en partie en nocturne à la lueur des feux. On peut y retrouver de nombreux artisans et une vente aux enchères de matériel médiéval.

 

Pour les mordus de chevalerie, c’est le lieu idéal pour découvrir ce monde et voyager dans le passé !

 

Article de Jonas Barbe et Cyril Jarry
Pour le blog de www.jc-tourisme.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.